A partir de quel âge faut-il commencer à investir pour une retraite complémentaire ?

Publié le : 03 février 20223 mins de lecture

Commencer à 40 ans est presque l’âge idéal pour préparer sa retraite, car les actifs quadragénaires ont souvent établi une stabilité professionnelle et personnelle qui leur permet de dégager une épargne-retraite. En outre, ils ont accès à un large éventail de placements et disposent d’une période d’épargne considérable, ce qui leur permet de varier leurs investissements tout en prenant des risques.

Préparer sa retraite à 40 ans !

La retraite est une étape que les Français redoutent en raison de la baisse des revenus qui l’accompagne. Le passage obligatoire peut cependant préparer la cessation d’activité professionnelle des années à l’avance. Ces dispositifs existent pour que les futurs retraités puissent épargner et investir en vue d’un revenu complémentaire après la retraite. L’âge de 40 ans est un âge approprié pour commencer à préparer sa retraite, car les actifs ont près de 25 ans pour se constituer un capital confortable. L’acquisition d’une résidence principale est essentielle pour préparer sa retraite, car elle constitue le meilleur axe d’investissement pour organiser sa vie de retraité. Avec la phase d’épargne, les futurs retraités ont également la possibilité de prendre des risques grâce à des placements performants tout en profitant des avantages fiscaux de certains placements et plans d’épargne.

L’assurance-vie !

C’est un placement très prisé des Français, qui propose des contrats d’accompagnement simples et multiples. Avec un tel contrat, l’épargne sera investie sur un fonds en euros offrant une garantie totale du capital. En revanche, les contrats à supports multiples permettent des investissements en euros et sont adossés à des capitaux et des unités de compte, ce qui crée un risque pour les épargnants. Les épargnants 20 ou 25 ans après leur départ à la retraite peuvent adopter un contrat multi-supports, qui offre des rendements bien supérieurs aux contrats en euros.

L’immobilier !

Investir dans l’immobilier, qui peut être financé par un crédit, est un moyen efficace de préparer une retraite complémentaire. L’achat d’un logement est essentiel et doit constituer un objectif d’investissement majeur au moment de la retraite, surtout en cette période de taux d’intérêt bas. Une fois l’achat de la résidence principale réalisé, un actif de 40 ans peut se tourner vers l’investissement locatif de type Pinel ou Malraux. S’il opte pour la location, les loyers pourront être utilisés pour rembourser le prêt. Une fois les mensualités payées, les loyers viendront compléter ses revenus de retraite. Il faut toutefois noter que les revenus locatifs sont imposés comme des revenus fonciers. Les coûts liés à la location d’un bien immobilier peuvent donc freiner les ardeurs des épargnants qui ne souhaitent pas gérer ces contraintes à la retraite.

Plan du site